Plaza de Toros de Ronda


Les arènes de Ronda sont parmi les plus anciennes et les plus belles d’Espagne. Il ne fallut pas moins de six ans pour les construire. Elles furent inaugurées en 1785 par une corrida, avec le célèbre torero Pedro Romero à l’affiche.

Les arènes sont considérées comme l’un des berceaux de la tauromachie moderne née au XVIIIe siècle. Elles sont de style néoclassique et possèdent un portail en pierre de taille intéressant. Les gradins sont répartis sur deux niveaux superposés. Il y a 136 colonnes de pierre lisse avec 68 arcs. Le toit à deux pans est recouvert de tuiles arabes. Sa capacité est de 6 000 spectateurs. Avec un diamètre de 60 mètres, les arènes sont parmi les plus grandes d’Espagne. Sous les gradins, se trouve le musée taurin de Ronda (Museo Taurino de Ronda en espagnol), ouvert au public en 1984.

C’est dans ces arènes qu’a lieu l’un des événements les plus importants de la saison taurine, la « Corrida Goyesca », au début du mois de septembre. Cette célèbre corrida fut créée par Antonio Ordóñez en 1954, pour célébrer le second centenaire de la naissance de Pedro Romero. Outre cette corrida, le Concours d’exposition d’attelages de Ronda (Concurso Exhibición de Enganches de Ronda en espagnol) est également célèbre. Les deux événements ont lieu pendant la Feria Pedro Romero.

En plus des arènes, le musée de la tauromachie (Museo de Tauromaquia en espagnol) illustre les origines du taureau dans la culture universelle jusqu’à son arrivée dans la péninsule ibérique. Il abrite également une riche collection d’œuvres liées à la tauromachie.

Si vous le souhaitez, vous trouverez un parking public Saba dans la gare de Ronda, au nº 31 de l’Avenida de la Victoria, à quelques minutes des arènes.